AD: Lamia Kacem au comité central

Rapport annuel 2020 - L’assemblée des délégué-e-s de Swiss Engineering s’est tenue en novembre 2020, sous une forme hybride en raison de la pandémie. Lamia Kacem a été élue au comité central par plus de 90 délégué-e-s. Ingénieure en génie mécanique diplômée avec une spécialisation en aéronautique et aérospatial, elle est actuellement développeuse d’entreprise senior au sein des CFF, dans le domaine Horaire et exploitation. Elle se dit ravie d’avoir l’opportunité de véhiculer une image positive des ingénieur-e-s.

Lamia Kacem remplace Michael Zaugg, représentant de la section Fribourg au comité central depuis 2011. Michael Zaugg a largement contribué au projet « New Swiss Engineering », qui a jeté les bases des régions et commissions spécialisées interdisciplinaires récemment créées. L’assemblée des délégué-e-s l’a nommé membre d’honneur de Swiss Engineering.

En plus de l’enquête annuelle sur les salaires des ingénieur-e-s et architectes, Swiss Engineering veut désormais faire entendre sa voix concernant certains thèmes spécialisés, à commencer par une prise de position sur le changement climatique et des projets d’innovations visant à réduire les émissions de CO2. Les délégué-e-s sont positifs à cet égard et approuvent les projets.

Vous trouverez ici le communiqué de presse relatif au nouveau comité central : lien

 

Zurich, mai 2021

 

 

Approbation du budget et élection de la « Meilleure sous-page »

Rapport annuel 2020 - En novembre 2020, la conférence des présidents s’est tenue pour la première fois sous forme hybride, sous la direction du premier vice-président Bruno Storni. Le comité central, la commission de contrôle de gestion, le secrétariat général et les interprètes ont dirigé la conférence, qui a duré plus de quatre heures, sur place à Geroldswil. Les président-e-s connecté-e-s ont approuvé le budget 2021 et confirmé la stratégie visant à renforcer Swiss Engineering sur le plan thématique. L’association a déjà pris cette voie en 2020 avec sa prise de position sur le changement climatique. Trois membres ont présenté leurs innovations sur ce thème. Oliver Grasser a présenté Greencity, Heinz Zürcher, la solution « MAN Electro-thermal energy storage (ETES) » et Anselme Voirol, le projet 75e (mur interactif). Par ailleurs, les président-e-s ont élu la meilleure sous-page parmi les sections et groupements professionnels. Au terme d’une évaluation approfondie, la page du GP Additive Manufacturing s’est nettement démarquée. Les pages du GP Electronique et Informatique et de la section Bâle ont décroché la deuxième et la troisième places.

Classement général et notes :

1. GP Addictive Manufacturing 191 pts
2. GP Electronique et Informatique 157 pts (la région Suisse Romande n’a pas fourni d’évaluation pour la FAEL en raison d’une erreur)
3. Section Bâle 155 pts
4. Section Grisons 148 pts
5. Section Fribourg 145 pts
6. GP Carrière et communication 139 pts
7. Section Thurgovie 134 pts
8. Section Zurich 134 pts
9. Chambre d’experts 127 pts
10. Section Oberland bernois 118 pts

 

Zurich, mai 2021

 

 

Les « Journées de la technique 2020 » sous le signe du Covid-19

Rapport annuel 2020 - Pour la première fois, les deux événements des « Journées de la technique » en Suisse alémanique et romande se sont déroulés virtuellement. Sur la thématique « Collaboration entre la science, l’industrie, la politique et la société civile depuis le Covid-19 », des membres de la Task Force scientifique du gouvernement fédéral, du monde de la recherche et des entreprises ont présenté leurs travaux et montré comment de telles crises pouvaient également devenir des opportunités.

Sortir de la pandémie par l’innovation

Marcel Tanner, président de l’Académie suisse des sciences naturelles, a expliqué le travail de la Task Force scientifique Covid-19, qui s’est également penchée sur la promotion de l’innovation afin de développer des produits et services pour lutter contre le Covid-19. L’exemple du masque transparent illustre la manière dont la Task Force, la recherche, le développement et l’industrie coopèrent.
Autre exemple de collaboration présenté par René Rossi de l’Empa : le développement du Community Mask. Dans le cadre de ses activités pour la Task Force, ce dernier a travaillé avec plus de 50 entreprises du secteur textile et des machines textiles et a découvert avec quelle rapidité et flexibilité les PME pouvaient réagir à de nouveaux défis.

Plus de processus numériques

Reto Zubler, Supplier Quality Engineer chez General Electronics, a montré comment son entreprise a utilisé les canaux numériques pendant la pandémie, notamment pour les contrôles qualité des installations certifiées. Les contrôles en ligne ont permis d’économiser 50 % du temps ainsi que la totalité des frais de déplacement, et le télétravail a favorisé l’efficacité. A l’avenir, les solutions digitales seront davantage utilisées dans le domaine de la qualité.

Rester agiles

La pandémie n’est pas le premier coup dur pour les fabricants de machines-outils. Avec le franc fort, les entreprises exportatrices doivent affirmer leur positionnement sur le marché par des innovations et maîtriser leurs coûts. René Stössel, CEO de posalux S.A., a expliqué comment sa PME est parvenue à accéder à une place de leader sur des marchés de niche.

Surmonter la crise

Grégoire Bagnoud a expliqué, en se servant de l’exemple du fabricant de systèmes microtechniques de précision mps Micro Precision Systems AG, l’impact négatif de la pandémie sur le chiffre d’affaires et les mesures qui ont permis de surmonter la crise. Par ailleurs, l’accélération de la numérisation et la mise en place de centres locaux ont considérablement réduit les déplacements à l’échelle mondiale.

La demande de masques en tissu

L’entreprise textile Steiger Participations SA, qui fabrique habituellement des sièges d’avion ou des bandes médicales, a dû s’adapter à la nouvelle situation et a lancé à brûle-pourpoint un nouveau produit : des masques en tissu réutilisables contre le Covid-19. Pierre-Yves Bonvin a montré comment l’entreprise a su profiter de son solide savoir-faire en matière de machines à tricoter complexes.

La recherche continue

Le spécialiste des matériaux Del West Europa SA est un acteur de niche dans le domaine des produits high-tech destinés aux voitures de Formule 1 et à l’industrie horlogère. Son directeur général Olivier Conne a illustré comment les activités de R&D de l’entreprise ont pu être maintenues même pendant la pandémie.

Le nouveau monde de l’entreprise         

Télétravail, vente sans contact réel avec le client, absence de déplacements internationaux et pénuries de matières premières : Frédéric Riva, directeur général de l’entreprise d’automatisation Wago Contact SA, a relaté les leçons tirées de la pandémie.

 

Zurich, mai 2021

 

 

 

Chambre d'experts : Avancement du numérique


Rapport annuel 2020 - La pandémie a bouleversé la vie sociale en 2020. La situation exceptionnelle a entraîné de nombreux changements positifs au sein de la Chambre d’experts de Swiss Engineering.

Au début de l’année 2020, la Chambre d’experts attirait l’attention sur l’industrie 4.0 dans les actualités. Peu après, la Chambre – comme nous tous – a été obligée d’accélérer fortement la numérisation en raison de la pandémie.

Les membres de la Chambre d’experts ont relevé le défi et converti les cours d’introduction, de formation initiale et continue en cours en ligne. Grâce à l’engagement énergique du comité, une plateforme numérique pour les expert-e-s a pu être lancée sur le site Internet. Ce forum destiné aux expert-e-s permet les échanges et le réseautage entre les membres. En outre, le nouveau site Internet a pris forme, et les travaux de préparation pour le remaniement de la banque de données ont battu leur plein. A présent, les client-e-s peuvent rechercher des expert-e-s à l’aide de quelque 3000 mots-clés.

Augmentation du nombre de membres

Soulignons l’évolution positive des nouvelles adhésions à la Chambre d’experts. En 2020, le portefeuille d’expert-e-s a augmenté d’environ 75 à 104 membres. Ce bilan réjouissant s’explique non seulement par les annonces placées sur différentes plateformes par Swiss Engineering, mais aussi par l’engagement de tous les membres du comité.
Les nouvelles possibilités numériques permettent rapidement de traiter les demandes d’adhésion, de procéder à la saisie dans la banque de données de la Chambre d’experts et de délivrer le certificat une fois le cours d’introduction réussi.

 

Zurich, mai 2021

 

 

Une première année réussie pour le programme de mentorat

Rapport annuel 2020 - 17 mentees et 17 mentors engagés, deux événements avec échanges en présentiel, deux bilans virtuels en milieu et en fin de parcours, environ 120 rencontres virtuelles entre les tandems et de nombreux retours positifs : le programme de mentorat lancé par Mirjam Sick, présidente de la section Zurich, a largement dépassé les attentes.

« J’ai pu beaucoup profiter de l’expérience de mon mentor et j’ai mis en application ses précieux conseils. Aujourd’hui encore, bien que le programme soit terminé, je relis mes notes de temps en temps. Savoir que je peux le contacter si j’ai des questions me donne davantage confiance, et j’ai hâte que nous puissions nous revoir. »

Ximena Florez, mentee

« J’ai été impressionné par l’optimisme à toute épreuve de ma mentee et par sa volonté de trouver des solutions constructives dans les situations difficiles. J’ai moi aussi beaucoup appris. »

Roland Munz, mentor

L’objectif principal de ce programme est de permettre aux membres (les mentees) de bénéficier de l’accompagnement de membres expérimentés (les mentors) pour bien démarrer leur parcours professionnel. Les participants profitent d’échanges précieux et de la création de réseaux solides à travers l’ensemble des sections et groupements professionnels. Malgré les règles de distanciation sociale et le recours aux rencontres numériques en lieu et place des échanges en face à face, les mentors et mentees ont pu beaucoup apprendre les uns des autres. Le 2e programme de mentorat a démarré en avril/mai 2021.

« Mes attentes ont été largement dépassées ! Mon mentor et moi sommes sur la même longueur d’onde. Ses expériences diverses, son recul et ses nombreuses connaissances sont très enrichissants pour moi. »

Joel Ingold, mentee

« Le programme de mentorat a été pour moi l’occasion d’apporter mon expérience au sein de l’association et d’offrir une potentielle valeur ajoutée à un autre membre. »

Michele Schiavano, mentor

 

Plus d’informations sur le programme de mentorat : www.swissengineering.ch/mentoring

 

Zurich, mai 2021